Médiévales 2019

47ème édition des fêtes médiévales de Cordes sur Ciel

 

Le Ciel sur Cordes au Moyen-Âge

“Cordes naquit sous le signe du Ciel”

«… les manuscrits nous ont appris que Cordes naquit sous le signe du Ciel….C’était en l’an de grâce 1222….Et voilà que le ciel cette année là envoyait un signe. Une incroyable, une terrifiante et à la fois merveilleuse comète traçait dans le ciel une grande voie lumineuse. Elle resta plusieurs jours à illuminer le ciel, à poser le jour sur la nuit. Et quel jour !…C’est sous ce signe du ciel que le Comte de Toulouse décida la construction de Cordes sur le sommet de Mordagne…. » (Texte de Jean-Gabriel JONIN).
 
 
Cordes sur son éperon rocheux, entre terre et ciel, associant l’humain et le divin, témoin entre le passé et le futur, trouvant son harmonie dans ses racines et ses dualités. Elle a tantôt la tête dans les étoiles, tantôt la tête dans les nuages mais reste bien ancrée sur terre comme un dragon s’étirant dans la vallée. De tout temps la cité médiévale a fait rêver ses visiteurs par la beauté et la hauteur de ses murailles, l’enchevêtrement de ses belles maisons, le charme de ses ruelles pavées, l’originalité des sculptures accrochées aux façades et cette indéfinissable magie qui en fait un lieu hors du temps.
 
Au Moyen-Âge, le ciel est objet de rêve, objet de science et objet de foi. Il est celui qui fascine, qui rassure, qui menace et qui questionne, le lieu des mythes et des légendes. Il est celui qui guide dans la temporalité de la journée, mais aussi sur terre et en mer, c’est encore ainsi aujourd’hui.
 
 
La 47ème édition des Fêtes du Grand Fauconnier mettra à l’honneur le ciel médiéval. Ce rendez-vous festif proposera aux visiteurs l’imaginaire céleste au travers de contes, la représentation des astres et leurs mouvements célébrés en musique, la fascination d’un spectacle de feu pour évoquer la grande voie lumineuse tracée par la comète de Halley, passant sur la cité en 1222, un voyage exceptionnel à ne pas manquer les 13 et 14 juillet 2019 au cœur de la majestueuse cité Cordes sur Ciel.
 
 
Texte rédigé par l’Oriflamme, à la demande du COMITE du GRAND FAUCONNIER, pour diffusion et communication. Courriel : comite.dugrandfauconnier@laposte.net
 
 
 

Nos partenaires :